29/12/2011

Résumé mois par mois de ma santé

20 mars 1997

Opération par le Dr Hotermans à la clinique saint Joseph d'une petite hernie discale invalidante m'empechant de marcher plus de 100m. A peine 3h après l'opération il me fait me lever et là tassement des vertèbres L4-L5 et L5-S1

 

juillet 1997

Séjour de 3 semaines à l'hopital sous baxter d'Anafranil pour essayer de diminuer la douleur engendrée par le tassement. Sans résultat

 

septembre 1997

rhysolise pour tenter d'endormir le nerf qui provoque les douleurs, sans résultat

 

novembre 1997

Opérationlourde, pose de cages intersomatiques en L4-L5 et L5-S1 avec 6 mois de revalidation. Les douleurs sont toujours là. Pendant 5 ans, je vais continuer à me plaindre de douleurs sans etre crue, disant que cette opération ne peut qu'avoir réussi. 5 ans où on va me dire que c'est psychosomatique. Juin 2009, mon mari me quitte pour une collège a qui il se confiait car il avait dur de me voir dans cet état.

mars 2002

Enfin on trouve ce qui provoque de si forte douleur. j'ai développer de l'aragnoidite, qui est une inflammation importante des terminaisons nerveuses de la colonne et qui estconsécutive à la dernière opération.

 

novembre 2003

Visite chez le docteur qui m'a opérer, car enceinte, il y a un risque que j'accouche normalement. C'est exact, je dois accoucher sous anesthésie générale et pratiquer une césarienne. Le docteur m'explique le pourquoi de mes douleurs. Sur 100 personnes, il y a 2% qui font un rejet des cages et donc provoque ainsi de fortes douleurs et je fais partie de ce pourcentage.

 

7avril 2007

Déjà 10 ans de combat. Le verdict tombe enfin: en plus de mes problèmes déjà présent, je développe une fibrose déjà bien avancée en L5 et un début de fibrose en L4. Je perds ma jambe gauche.Je ne sais presque plus rien faire. Il n'y a pas de traitement et la douleur déjà si forte ne va aller qu'en s'accentuant...Mon mari n'a pas supporté de voir à quel point ma santé se dégrade et m'a bien fait comprendre qu'il n'avait pas à en pâtir. Nous nous sommes séparés. Me voici seule avec 4 enfants. J'ai demandé de l'aide extérieure pour toutes les taches ménagères car sans cela je ne pourrait pas m'en sortir...le moral n'est pas là mais je garde la tête haute pour mes enfants, ils le mérite tellement.

 

30 avril 2007

 J'ai revu deux spécialistes.

Le premier m'a confirmer que plus rien ne tient dans la colonne, les cages que l'on m'a posée bougent et touchent les terminaisons nerveuses, d'où cette douleur perpétuelle et lancinante. J'ai développé deux fibroses au niveau des cages que l'ont m'a posées, ce qui comprime la moelle épinière et occasionne des perte d'autonomie de mes membres.

Le deuxième à découvert que j'avais plusieurs parties du corps moins sensibles d'un côtés que de l'autre, chose que je n'avais jamais remarqué. On a fait divers examens. En premier lieu il en résulte qu'au niveau des membres inférieurs, il y a bien une compression ce qui me fait perdre de la mobilité et de la sensibilité. En deuxième lieu, au vu des examens approfondis passé, je dois passer deux IRM, un pour les vertèbres cervicales pour voir si je ne développe pas de l'arthrose et un autre de l'encéphale.

Il y a 3 scénarios possibles :

1; le résultat est négatif et c'est une paralysie latente qu'il va falloir surveiller de très près pour ne pas arriver à une paralysie générale

2; le résultat est positif et ca pourrait être une thrombose au vu de mes antécédents familiaux mais le spécialiste trouve que je suis fort jeune pour çà

3; le résultat est positif est c'est le plus vraisemblable pour le spécialiste, c'est la sclérose en plaque.

Donc me voilà avec un autre problème de santé supplémentaire.

 

15 mai 2007

Lors de la visite du médecin traitant pour me faire une ordonnance pour un lombostat en coutil baleiné sur mesure pour soutenir au mieux mon dos, après examen, il diagnostique un 3ème problème de santé: je suis également atteinte de fibromyalgie....je n'en peux plus d'être submergé de mauvaises nouvelles....quand est-ce que cet enfer va enfin s'arrêter!

 

29 mai 2007

Voilà, j'ai eu le spécialiste au téléphone et j'ai une fissure à l'encéphale. Je dois passer de nouveaux examens. Le prochain est un potentiel évoqué pour voir si la moelle épinière est atteinte aussi.

Il pense que cette fissure est due soit à une chute sur la tête par le passé ou soit à un manque d'oxygène du cerveau. Cela est plausible puisque lors de ma dernière tentative de suicide en décembre 2000, les urgentistes ont du me réanimer car mon cœur avait cesser de battre. L'emploi de chocs électriques peut laisser des traces...Donc me voilà repartie pour une série d'examens pour comprendre pourquoi je perds la sensibilité d'une partie de mon corps...comme si depuis 10 ans, j'avais pas eu ma doses d'examens médicaux...on exclu donc la sclérose en plaques et la thrombose...il sagit donc d'une paralysie latente qu'il va falloir surveiller car cela risque de s'aggraver avec les années......

 

31 aout 2007

J'ai décidé de ne plus passé d'examens médicaux pour le moment, plus envie, un peu de sérénité, c'est de cela que j'ai besoin.J'en suis arrivée à la dose maximum de médicaments 6 dafalgan codéine et 6 tramadol par jour, mais voilà deux jours qu'il n'y a pas d'effet car la douleur est insupportable. On doit donc passer à la morphine. Dès demain, je commence les patchs en combinaison avec les autres médicaments puis on augmentera progressivement la dose de morphine. On est arrivé au stade 3 des médicaments, le plus élevé. Mais je garde le sourire, j'ai l'amour de mes enfants et leur soutien pour continuer à me battre et à ne pas baisser les bras.

 

10 janvier 2008

Les mois sont passés, la morphine a eu des résultats sur la douleur, elle était enfin supportable et plus besoin de prendre d'autres anti-douleurs en complément. Mais il y a eu les effets indésirables, une fatigue intense au point de dormir plus de 18h par jour, impossible de m'occuper des 2 petits, les grands prenant la relève le soir pour donner le bain.Plus aucune force,impossible de pouvoir monter les escaliers sans etre étourdie et me sentir faible. J'ai manqué à plusieurs reprises de m'endormir au volant....c'est pas possible, donc pas d'autre choix que de diminuer les patchs de morphine, on descend la dose à 25 au lieu de 50, la fatigue est moindre, mais les douleurs reviennent en force et je me sens toujours aussi faible. Le médecin me dit que tout cela est du à mon déménagement d'octobre, de la douleur et aussi de devoir m'occuper seule de mes 4 enfants.... Il faut que je prenne contact avec un centre de la douleur pour réexaminer mon cas et trouver une solution pour que ma vie soit plus supportable....

 

28 janvier 2009

Un an de passé et cela s'empire comme prévu. La douleur est un peu atténuée par la morphine, on a changé de nom,très supportée au début, en montant les dosage à du 75, j'ai du retomber à la moitié car mon corps ne suis plus les doses de médicaments que j'ai dans le corps. 24h après la pose du patch,je vomis tout, eau comme nourriture, c'est épuisant.J'ai diminué tous les autres médicaments, que ce soit analgésiques ou décontractants musculaires mais rien n'y fait le corps à atteint les limites qu'il supporte en dosage de médocs....faut dire que depuis plus de 11 ans, il en a vu défiler le pauvre!

 

29 juin 2009

La fatigue est là,surement à cause de la morphine que j'ai recommencé à reprendre il y a 3 mois, on est au patch dosé à 50 car 75 je suis beaucoup trop dans le gaz et ca hors de question, je dois pouvoir continuer a vivre et élever mes enfants normalement. Mais je suis vraiment très fatiguée,le doc m'a prescrit des comprimés de vitamines à haut dose pour me rebooster car j'en ai un peu marre de dormir autant,j'ai encore tellement de choses a faire dans ma vie au lieu de roupiller! Mes 2 grands sont très présent en ce moment, ils m'aident beaucoup pour les petits,je les en remercie chaque jour, comme je les aime et quelle chance d'avoir des enfants aussi adorables!!!!

 

14 décembre 2009

J'ai été ce matin voir le Dr Gillet, neurochirurgien au CHU, spécialisé dans les problèmes du dos. Il en ressort que cela s'aggrave comme prévu, mais que en plus cela ne se limite plus seulement aux niveaux opérés L4-L5 L5-S1 mais que cela touche toute la colonne, il dit que je fait partie de cette minorité de jeune femme ayant des vertèbres très fragiles, voilà le pourquoi de ces fortes douleurs qui deviennent de plus en plus importantes depuis ces deniers mois....au niveau médicamenteux, je suis déjà au niveau le plus lourd dans les traitements,morphine, codéine, tramadol,etc... et pour essayer de diminuer un peu, il me conseille d'etre prise en charge par la clinique de la douleur.

Concernant la paralysie latente de tout mon coté gauche, cela commence à devenir invalidant surtout au niveau du bras et de la main car j'ai une perte d'autonomie, difficile de porter des choses un peu lourdes sinon j'ai de suite la sensation qu'on me coupe la circulation et je dois vite lâcher ce que je tiens, sinon en permanence, j'ai une sensation de lourdeur dans tout le membre, comme si on me le comprimait ce qui est très désagréable et qui me fait perdre une bonne partie de ma force.

En mars je dois voir le Dr Bex, ayant la même spécialité que le Dr Gillet mais à la Citadelle.

 

4 mars 2010

J'ai été voir le docteur Odekerken pour un EMG du bras gauche. Il avait reçu les résultats de mon scanner des cervicales. Il en découle que j'ai un nouveau soucis de santé en plus! J'ai une hernie cervicale en C5-C6.

Le 16 je passe une ostéodensimétrie,car antécédent familial,manquerait plus que j'ai aussi de l'ostéoporose!

Je recommence le Medrol 32 pour l'inflammation des cervicales. Maintenant on comprend pourquoi je perds de plus en plus l'usage de mon bras gauche puisque la moelle épinière est comprimée la-bas aussi.

Je marche maintenant avec une béquille, cela s'aggrave très vite en ce moment.

 

19 mars 2010

J'ai été voir le DocteurBex, neurochirurgien de renom. Après examen de tous mes protocoles et radios, scanners,etc....on en revient à la même chose, il n'y a plus rien à faire. Il m'avoue que la technique utilisée pour m'opérer en 1997 était en test et que l'on s'est rendu compte qu'elle n'était pas bonne, plus aucun médecin n'utilise cette technique à cause des problèmes postopératoires que cela engendre....j'ai donc servi de cobaye à mon insu et voilà le résultat...je me suis vraiment sentie mal après avoir entendu cela....et on nous dit de faire confiance en la médecine....plus jamais pour ma part!!!

 

31 mars 2010

Je viens de recevoir les résultats de l'ostéodensimétrie que j'ai passé il y a 2 semaines. Et allais encore un problème en plus, on n'est plus la dessus me direz vous lol J'ai une ostéomalacie carentielle qui  est une décalcification osseuse causée par une déminéralisation (manque de calcium et vitamine D) de la trame protéique du squelette qui rend les os mous. Voilà une raison de plus qui provoque ces douleurs profondes de toute ma colonne. Il me reste à passer des scanners par niveaux de la colonne pour voir si il y a d'autres dégats. Mais je reporte cela, pour le moment, plus envie de passer d'examen.

 

10 février 2011

Depuis septembre,je suis en crise, très peu de jours de répis....cela s'aggrav à une vitesse incroyable. Je ne sais presque plus rien faire. Je suis cantonnée a restée assise le plus souvent possible. Un maximum de 2 heures d'activités dans la journée à faire les courses, le ménages, etc....et je suis obligée de m'asseoir tellement la douleur est atroce. A la maison,je dois marcher avec une bequille, pour soulager le dos mais aussi parce que la paralysie latente du coté gauche s'aggrave aussi, le bras me lache et la jambe devient si lourde que cela en devient désagréable....j'ai encore dur de prendre ma bequille lorsque je sors de chez moi, je ne veux pas, pas encore, car ce serait donner raison à mon corps, lui donner la satisfaction d'avoir gagner sur mon mental....c'est comme la chaise roulante, si je voulais etre vraiment raisonnable, il est tant que j'en demande une pour la maison déjà, pour me permettre de vaquer plus longtemps à mes occupations sans autant souffrir...mais cela voudrait dire que j'ai perdu, que c'est mon corps qui a gagné contre moi! Je n'arrive pas, je ne suis pas prete psychologiquement...que c'est dur de se voir diminuer autant....

29 décembre 2011

Les mois passent et la douleur est un peu plus intense chaque mois qui passent. Fort fatiguée, que j'ai besoin de au moins 12 heures de sommeil par jour....Le maximum de mon temps je le passe assise ou couchée dans le divan. Je n'ai plus de vie, meme si j'essaye dès que ca va un peu de faire quelques sorties sociales. Je passe mon temps à penser à ma vie et à se dont j'ai encore le droit...mes enfants et leurs rires, mes copains-copines de sorties pour me changer les idées mais coté coeur,je dois me rendre à l'évidence que je n'ai plus droit à rien, pas que je n'ai plus envie d'aimer et etre aimée mais bien parce que à part mes calins et affections,je ne sais donner plus, le sexe devenant difficile puisque la douleur est presque tout le temps omniprésente, et un homme, sans avoir cela régulièrement, ne restera pas.

20 mars 2012

J'ai passé une prise de sang annuelle et on découvre qu'il y a un début de problème a la thyroide. J'ai donc passé une échographie et rien d'alarmant pour le moment, juste a tenir a l'oeil régulièrement, je dois repasser bientot une nouvelle prise de sang pour voir si évolution.

22 mai2012

Rendez-vous chez la gynécologue, je n'y avais plus  été depuis 5 ans, grosse erreur. Elle a découvert une grosseur douloureuse au sein gauche. Elle m'a dit de prendre le plus rapidement rendez-vous pour une mammographie au CHU. Rendez-vous pas avant le 14 juin.

14 juin 2012

Retour de la mammographie, rien à signaler, tout est ok

21 juin 2012

La gynécologue a reçu les résultats de mon frottis. Il n'est pas bon, je dois rentrer à l'hopital pour couper un morceau du col de l'utérus pour une biopsie.

11 juillet 2012

Opération pour enlever un morceau du col de l'utérus.

22 juillet 2012

Résultat de la biopsie ; j'ai un cancer de stade 3, c'est à dire bien avancé, l'utérus est touché et surement d'autres organes aussi, on va devoir tout enlever pour éradiquer le cancer.

29 aout 2012

Opération du cancer: hystérectomie totale. On a enlever, le col, l'utérus, les trompes, les ovaires, les glandes. Pas besoin de radiothérapie ni de chimio, je suis en rémission pour 5 ans.

2 mars 2014

Hospitalisation dans le service du docteur Castermans à la Citadelle. Sous baxter d'Anafranil pendant 10 jours. Divers examens : prise de sang, radio, IRM, 3 scintigraphies différentes, etc.... Le résultat tombe: l'ostéoporose s'installe et confirmation de la fibromyalgie.  Cela faisait 4 mois que j'étais alitée tellement la douleur était intense et la fatigue à son paroxysme. La cure de 10 jours m'a permis de reprendre un semblant de vie, enfin une bonne nouvelle! :-)

 

21:49 Écrit par Angel Sweeteyes | Commentaires (0) |  Facebook

28/01/2009

Résumé de ma santé

 

090317021604176053328216.gif

Je me présente à vous.... Je m'appelle Véro, 43 ans et maman de 4 enfants, Kelvin 20 ans, Shelly 19 ans, Nolann 11 ans et Kaylan 8 ans.  Mais ma vie a beaucoup changé depuis que j'ai des soucis de santé....je vais essayer de vous résumer cela :

Après la naissance de ma fille en 1996,on a diagnostiqué un hernie discale,petite mais invalidante; il fallait opérer.Quatre heures après l'opération, en mars 1997,le médecin m'a fait me lever contre mon gré en me disant qu'il fallait le plus vite se remobiliser....et bien plus moyen de bouger...radiographie et découverte d'un tassement des vertèbres lombaires. Forte douleurs,plusieurs traitements, un mois sous baxter à l'hôpital,une rysolise pour endormir les nerfs touchés...soit plusieurs mois d'hosto pour rien, pas d'amélioration...seule et dernière solution la pose de cages inter-somatiques pour remplacer les vertèbres endommagées. On me prévient, très lourde opération avec un long de temps de convalescence....et c'est après ça que l'enfer à commencer, pose d'un corset, morphine à en gerber toutes mes tripes pour essayer de me soulager...je crois bien avoir tout essayer comme médicament en la matière pour me soulager...pas de chance pour moi ,je ne supporte pas ce corps étranger et je développe une inflammation chronique qui avec les années va se répandre dans tout le corps avec comme conséquence impression de déchirure au bas du dos, nerfs sciatique coincé constamment, migraine atroce....voilà ce que je vis depuis 19 ans.J'aimerais pourtant faire comprendre à ce corps que c'est moi qui décide quand il doit souffrir,mais impossible. J'ai revu plusieurs hauts chirurgiens et toujours la même réponse : on ne sait plus enlever ces cages. Mais je garde espoir,de nouvelles technologies seront surement possible dans l'avenir,la science avance si vite maintenant. C'est donc confiante que je revois un chirurgien en septembre 2005 avec beaucoup d'espoir de trouver une solution. Radio, scanner et le verdict tombe : en plus de cette inflammation permanente,les cages ne servent plus à rien,le tronc s'effrite et les cages se tassent,comme les vertèbres.On ne sait pas réopérer car les cages se sont calcifiées et font un tout. On appelle cela une dégénérescence avec arthrose inter-apophysaire.Aucune solution possible,c'est dure à entendre...on ne sait pas combien de temps cela va prendre pour que le tassement soit tel qu'il m'empêche définitivement de marcher...voilà avec quoi je dois vivre avec cette incertitude ne pas savoir ce qu'il me reste de temps à profiter de mes 2 jambes.....Mon quotidien est difficile,on nous apprend pourtant à supporter un certain seuil de douleur...on est tous capable de cela, c'est un peu comme si vous faisiez un effort répété et que plus vous le faites plus vous arrivez à aller plus loin dans votre effort...c'est ce qu'à de bien le corps humain, pouvoir essayer de dépasser ses propres limites ou du moins jusqu'à un certain seuil....dans la douleur c'est la même chose, c'est un travail sur soi, j'ai appris à repousser toujours plus loin la douleur, arriver à supporter ce que le commun des mortels ne pourrait pas supporter sans apprentissage....alors maintenant, j'ai mal tout le temps mais mon mental a travaillé pour que je trouve ce seuil de douleur acceptable....mais c'est dur car c'est comme une déchirure musculaire permanente...il y a des jours où c'est plus supportable et puis d'autres jours où ce sont des crises,des pics de douleurs et de souffrances.Il y a moins de 8 ans de cela, j'avais ce que j'appelle mes périodes de répit, ce seuil de douleur, qui était constamment présent pendant 3 semaines et puis un pic de douleur pendant 3 jours...ce sont des moments très difficiles car ces pics me coupent le souffle tant la douleur est intense, plus aucun médicament, même pas la morphine, ne peut apaiser ma souffrance, cette douleur qui se propage dans tout mon corps, qui a chacun de mes mouvements me laisse échapper un gémissement, une plainte impossible à retenir....mais on garde espoir dans ces moments de pics car je me dit que d'ici un jour ou deux cela passera et que ca redeviendra plus vivable...les mois, les années passant, le seuil tolérable de douleur passa à 15 jours et à 1 semaine de pics de douleur....il me fallait prendre courage, cela m'épuise mais je tiens bon car encore quelques jours et on retrouvera le calme....depuis septembre 2010 tout cela c'est inversé, les pics arrivent dès que je suis en mouvement depuis 1 h et seulement un ou deux  jours de répits me sont octroyés même plus assez pour me permettre de reprendre des forces pour continuer mon combat...De décembre 2013 à mars 2014, je suis restée alitée, passant de mon lit au divan et inversement; La douleur était insupportable et la fatigue à son paroxysme. Quatre mois d'horreur à ne vraiment rien savoir faire du tout. C'est un séjour à l’hôpital sous baxter qui m'a permis de sortir de cet enfer....Je suis épuisée tant physiquement que mentalement, seul mes enfants sont ma raison de vivre auxquels je m'accroche, pour ne pas tomber, pour ne pas capituler, car c'est tout ce que j'ai envie de faire, capituler, je sais de quoi est fait mon avenir, de souffrance de plus en plus intense et au final, l'immobilité totale...je n'ai que 43 ans! Je crie ma rage, ma colère face à l'injuste de cette vie que l'on m'a donnée! Après la morphine, essai avec de la cortisone...et aucune amélioration...rien ne peut calmer cette douleur trop violente...Certain jour, je porte une minerve pour essayer d'atténuer les violents maux de tête et les douleurs cervicales et tous les jours une ceinture lombaire avec renfort pour un meilleur soutien de la colonne et pour me soulager... Ce journal je l'ai ouvert car j'ai besoin de sortir toute cette rage que j'ai en moi,de cette vie que je ne veux pas car je suis une battante...mais on ne peux faire marche arrière et seulement avancer....alors non cette santé ne m'aura pas,je veux être plus forte qu'elle....et mon courage  sont mes 4 boutchous... Merci à eux de leur compréhension, car ils doivent vivre eux aussi au quotidien la souffrance de maman...Ils sont magnifiques tant ils me donnent d'amour et de force pour me battre...Et pourtant çà ne se voit pas ce que j'ai, les gens qui m'entourent sont tous très étonnés quand je leur fait lire ceci car je ne laisse rien paraître, je suis, pour eux une bonne vivante, une femme très douce, toujours souriante,qui rigole, s'amuse et qui ne se plaint jamais. Et non me plaindre, jamais je ne le ferai, je ne veux pas que l'on me plaigne ou qu'on ai pitié,je suis bien plus forte que cela! Et c'est grâce à mes enfants que je garde le moral,ma joie de vivre,que je suis toujours souriante et profite au maximum de la vie car on ne sait de quoi demain sera fait.Depuis juin 2012, je dois faire face à un cancer du col de l'utérus où on a été obligé de tout enlever (hystérectomie), c'est un coup dur à ma féminité car je suis maintenant déjà ménopausée. Je suis en rémission pendant 5 ans. Pendant mon séjour à l’hôpital en mars 2014, après divers examens, l'ostéomalacie est passée au stade d'ostéoporose, un coup dur de plus...

En résumé voilà ce que j'ai : 

Dégénérescence de toute la colonne qui a entraîné : 

1. arthrose inter apophysaire 

2.  2 fibroses au niveau L4-L5 et L5-S1 avec l'arthrodèse qui ne tient plus et comprime la moelle épinière

3. hernie cervicale en C5-C6

4. ostéoporose

5. fibromyalgie : entraînant :

-douleur

-fatigue extrême chronique

- syndrome de Wiitmaack-Eckbom (maladie des jambes sans repos)

-perte importante de mémoire

6. paralysie latente de tout le coté gauche

7.  anémie chronique sévère


 

20:12 Écrit par Angel Sweeteyes | Commentaires (3) |  Facebook

09/03/2007

 

 

 

 

5oova9y5.jpg

 

Beaucoup d'entre vous, via leurs commentaires, disent de mon blog qu'il est beau mais noir et triste....il se veut ainsi car il est le reflet de ce que je suis extérieurement, jolie suivant mon entourage mais intérieurement, triste et noire par les épreuves de la vie...certains d'entre vous me disent de ne pas tout voir en noir, que la vie est belle si on le veut vraiment...cela n'est pas une généralité et n'est pas mon cas, ma vie est et restera triste....je ne suis pas défaitiste, juste très réaliste face aux événements qui vallonnent ma vie....Imaginez ce que serait votre vie si vous vous sentiez chaque jour qui passe de moins en moins autonome, de plus en plus invalide et que rien, pas même la science ne puisse vous venir en aide...je ne vois que ma santé se décliner de plus un plus, petit à petit comme un poison qui prend tout son temps pour me détruire, une mort à petit feu......alors, oui il y a des jours où je broie du noir et je m'en donne le droit, alors ne me jugez pas, vous qui me dites de sourire à la vie et d'arrêter d'être si sombre dans mes écrits....ma vie n'a rien de rose, les seules couleurs qui éclairent ma vie sont les rires de mes enfants, leurs câlins, leurs mots de réconfort....La souffrance, voilà mon quotidien...J'ai tellement encore envie de vivre plein de belles choses, tellement envie de voir la vie en rose tous les jours! Et je suis seule face à moi-même, face à ce corps que je ne contrôle plus....pas de famille, pas de parents, pas d'amies, seule, éloignée de tout avec comme seule compagnie vos commentaires, ceux qui m'encourage, ceux qui me dise courageuse...merci à vous...

12:42 Écrit par Angel Sweeteyes | Commentaires (0) |  Facebook